L’hôtesse d'accueil robotisée « FURo »

FURo est une hôtesse d’accueil pas tout à fait comme les autres. Conçue par la société sud-coréenne Future Robot, cette hôtesse d’accueil entièrement robotisée vient de faire son entrée sur le marché européen. Visage animé, écran tactile, FURo se déplace seule, peut distinguer les émotions, parle et comprend 30 langues. Elle est programmée pour accueillir, informer, orienter les visiteurs des espaces publics et privés (administrations, salons, points de vente, etc.).
Disponible à la vente ou à la location, FURo peut s’adapter à tous les besoins. « Nous mettons en place un scénario avec le client et personnalisons les informations que le robot va ensuite communiquer » explique Alain Prasquier, directeur général d’ODM Technologies, la société qui distribue FURo en France.
Par ailleurs, cette hôtesse d'accueil très spéciale peut prendre des commandes, grâce à un lecteur de cartes à puce et une imprimante intégrée (distribution de billets d’entrée, cartes et autres documents). FURo dispose également de plusieurs écrans offrant des espaces promotionnels. « C’est un robot autonome qui va se recharger sur sa base et ne nécessite pas d’infrastructure particulière », ajoute Alain Prasquier.


La borne interactive d’accueil : i@accueil
Outre les multiples robots-hôtesses d'accueil venus de Corée et du Japon, il existe aussi des bornes interactives d’accueil. Phone Régie a lancé i@accueil. Cette borne permet aux entreprises d’élargir leurs plages horaires d’accueil sans présence physique, ou de limiter l’attente en cas d’affluence. Il suffit au visiteur d’effleurer l’écran pour entrer en communication visuelle avec une télé-hôtesse qui, à distance, le renseigne et prévient le collaborateur de son arrivée.
Actuellement, cinq bornes sont en service. « Nous avons répondu à un besoin, explique Guillaume Amar, c’est un système né de la réflexion chez nos clients pour assurer l’accueil dans des sites excentrés avec insuffisamment de trafic pour justifier la présence d’une hôtesse d’accueil ».


La question de savoir si ces machines sonnent le glas de l’accueil physique en entreprise, la réponse est clairement NON !
« Nous n’envisageons pas FURo comme une solution de remplacement des hôtesses d’accueil, souligne Alain Prasquier, nous nous plaçons davantage en concurrence avec les bornes multiservices ».

Ainsi, le robot va amener de l’animation là où il n’y en avait pas auparavant et attirer davantage de visiteurs curieux sur les stands lors de salons événementiels par exemple. Il s’agit donc davantage de complémentarité entre les deux mondes, d’autant que les missions de l’hôtesse accueil se sont élargies au fil des ans.
« L’hôtesse d’accueil participe à la protection de l’entreprise en restant vigilante à tout ce qui se passe dans son environnement immédiat », ajoute Christophe Garinet. Autant d’activité que la machine n’est pas en mesure de réaliser dans l’immédiat.
« Aujourd’hui rien ne remplace le contact physique dans l’accueil en entreprise », souligne Sophie Pécriaux. Le facteur culturel est également important. En Asie les interlocuteurs sont plus faciles à convaincre, car les robots font partie de la vie quotidienne, ce n’est pas encore le cas en Europe.