Des marges de négociation salariale existent !!! L'analyse des offres d'emploi publiées par l'Apec montre que dans la fonction Technico-commerciale, les salaires proposés à l'embauche varient fortement en fonction de l'expérience préalable dans cette fonction.


Dans les offres d'emploi :

La rémunération médiane de la fonction Technico-commerciale est de 35 KEuros, la moitié des rémunérations proposées est supérieure à 35 Keuros, l’autre moitié inférieure. 80% des rémunérations affichées se situent entre 27 et 49 keuros, soit une fourchette de salaires équivalente à celle de l'ensemble des offres toutes fonctions confondues. Près de trois quarts des salaires à l’embauche sont assortis d’un système de commissions.



Selon le niveau d’expérience requis :

Près d’un quart des offres de la fonction est ouvert aux candidatures de jeunes diplômés. Ces offres proposent des rémunérations inférieures de 11 à 20% à celles destinées aux seuls cadres confirmés.



Selon le secteur d’activité de l’entreprise :

Les technico-commerciaux sont recherchés dans tous les secteurs. Néanmoins, le Commerce de gros et les SSII sont les deux secteurs qui offrent le plus de postes.
Les rémunérations proposées se caractérisent par une forte diversité. Si les salaires d’entrée se tiennent globalement entre 26 et 29 kEuros (excepté l’Agroalimentaire à 23 kE et l’Immobilier et les Télécoms respectivement à 31 et 30 kEuros), les salaires les plus élevés sont très disparates. Ainsi, ceux du Textile-Habillement-Cuir sont inférieurs de 55% à ceux des SSII.



Selon le lieu de travail :

60% des postes proposés sont basés en Province. Mais aucune région ne propose des rémunérations équivalentes à celles de l’Ile-de-France.


Comparaison avec le salaire obtenu à l'embauche :
Seules 13% des offres pourvues l’ont été par des jeunes diplômés, alors que 23% des offres leur étaient ouvertes. Et 54% des candidats recrutés ont même plus de 5 ans d’expérience. Les recruteurs se laissent donc la possibilité de recruter des débutants mais, au final, leur choix se porte plutôt sur des candidats avec expérience, pour des postes où la connaissance préalable du secteur ou des produits est une vraie valeur ajoutée. Dans 18% des recrutements, le candidat retenu a une expérience différente (de nature et non en nombre d’années) de celle envisagée au départ.
Les candidats qui peuvent faire valoir une expérience, qui plus est si elle concerne le secteur ou les produits, ont donc des atouts pour négocier un salaire à la hausse.


Attention : ces données sont présentées à titre indicatif, elles correspondent à des salaires déclarés et n'ont en conséquence aucune valeur légale.

Les salaires de la direction commerciale et marketing
Le salaire d'un technico-commercial
Les salaires dans la vente...
Les salaires dans la distribution...

Méthodologie de l’enquête :

Les sources d’informations : les données sont issues de l’ensemble des offres d’emploi qui sont confiées à l’Apec pour être diffusées sur le site apec.fr ou dans Courrier Cadres, soit plus de 100 000 offres par an. Elles correspondent à des salaires bruts annuels exprimés en K€.

Descriptif des données : la fiche salaires présente plusieurs niveaux d’information :
- Une information globale sur les salaires proposés dans les offres d’emploi de la fonction,
- Une information par niveau d’expérience demandé dans les offres d’emploi : offres « ouvertes » aux jeunes diplômés (ou offres « tous niveaux ») et offres destinées aux cadres confirmés,
- Une information par secteur d’activité (Industrie-Construction, Services, Commerce et, à un niveau plus fin, les principaux secteurs recruteurs de cadres de la fonction),
- Une information par localisation géographique du poste (Ile-de-France, Province et, à un niveau plus fin, les régions).

Glossaire :
Salaire médian : la moitié des salaires proposés dans les offres d’emploi est inférieure au salaire médian, l’autre moitié est supérieure,
Salaire mini et salaire maxi : il s’agit du 1er et du 9e décile. 10 % des salaires proposés dans les offres d’emploi sont inférieurs au 1er décile et 10 % sont supérieurs au 9e décile.
Les salaires à l’embauche : ces informations sont issues de l’Enquête sur les salaires à l’embauche de l’Apec. Cette enquête a plusieurs objectifs : connaître les salaires réellement perçus à l’embauche par les cadres recrutés sur offres d’emploi, mesurer leur conformité avec les salaires proposés dans les offres et, si des écarts existent, déterminer les raisons de ces écarts.
Pour répondre à ces objectifs, des entreprises qui ont confié des offres d’emploi à l’Apec ont été interrogées sur le recrutement, le profil de la personne recrutée, le salaire à l’embauche et, si il y a un écart entre salaire proposé dans l’offre et salaire à l’embauche, sur les raisons de cet écart.
La présente enquête a été réalisée en mars 2005 auprès de 2 532 entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une ou plusieurs offres d’emploi à l’Apec au cours du 4e trimestre 2004.